Retrouvez Michèle Goëmon sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Énergéticiens

Oh ! Beauté… écoute…

Le 23 avril 2023

Bonjour,

Oh ! Beauté, écoute-nous… nous ouvrir à recevoir, nous sommes des êtres « vibratoires » et lumineux, si lumineux…

Ecoute nos printemps renaître…

L’invitation à la Beauté se poursuit et court sur les chemins d’avril !

La beauté nous ravive de l’intérieur, en douceur… j’aime la douceur du printemps, ses vibrations subtiles, là où le vent se fait caressant, s’adoucissant vers l’’été…

Dans la contemplation infinie de l’ouverture de la nature à de nouvelles formes, de nouvelles couleurs, de nouveaux parfums… Vers la beauté de l’être.

Chaque printemps ouvre en moi de nouveaux possibles, de nouvelles perspectives, comme si son énergie me tirait hors de l’endormissement de l’hiver… changer pointe son nez dans la vie quotidienne, je ressens encore le jour de printemps de mon enfance où, en pays de neige, je pouvais, pour la première fois, porter à nouveau mes souliers : quelle joie de se délester les pieds des grosses bottes !

Ces vibrations de renouveau teintent d’abord toute la vie quotidienne, les repas avec cette envie de fraîcheur, de légumes frais craquant sous la dent, les vêtements s’allègent, la maison, ce qui m’entoure, les meubles, me plaisent-ils encore ? Les couleurs des murs semblent fades à côté de la multitude de celles des fleurs !

Ce mouvement, je le sens aussi à l’intérieur : quelque chose se met en branle entre le ventre et le cœur, j’ai envie de savourer toute la vie, en une bouchée…

Avec le regard, la beauté porte loin, elle donne à voir l’indicible, elle se reconnaît à plus grand que soi, à couper le souffle, à sentir des papillons voleter là, justement, près du cœur, à se sentir vibrer, oui, vibrer d’une sensation différente, presque à s’envoler !

Marcher dans le printemps, à un moment le vent se lève, la beauté du vent m’enveloppe, sans résistance je m’abandonne à ses caresses et je m’emporte avec le vent.

A l’heure où il décline, le soleil porte mes couleurs préférées, celles des hauts contrastes, celles de la peinture, de l’aiguisement du regard, jusqu’à trouver la teinte exacte de l’ombre…

Voir, regarder, écouter, caresser, observer et entendre est le contact le plus direct avec la beauté du monde. Cette écoute nous donne à recevoir, nous envahit de la beauté intérieure …

Est-ce que tu sens la beauté couler du regard, caresser les choses, les êtres, les enfances et toutes les formes de création ?

Est-ce que tu sens le beau se fondre entre les mains qui portent cet objet, ou ton frère, ou le voyage vers ailleurs ?

Est-ce que tu inventes parfois des moments de beauté au creux d’une halte, d’un rendez-vous, d’une réflexion, d’un échange avec les tiens ?

Est-ce que la Beauté s’infiltre entre les interstices des portes et des fenêtres, est-ce qu’elle entre chez toi sans frapper et reste, aussi longtemps que le chat gris se prélasse sur les coussins du fauteuil, celui dont le bleu est passé par la lumière, avec quelques fils tirés par ses griffes, et l’orangé usé de l’accoudoir en bois ?

Est-ce qu’elle est parfois divine ?

Si sublime, si dense, si intransigeante et si belle elle-même, que tu en ferais une œuvre d’art ? Sans en dire un mot, tu te ferais ton musée de beaux et délicieux instants, d’images fulgurantes et de vécu plein de sens, tous tes sens à ses genoux, rien qu’à elle, la Beauté du Monde ? …

Namaste

Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *