Prendre soin de Soi… Oh ! Rien que ça !

Le 9 juillet 2021

Bonjour !

L’été est la saison de la chaleur, des verts, des jardins, de l’eau, des espaces où se perdre dans la nature, où l’extérieur et l’intérieur s’harmonisent par la température et multiplient les envies d’escapades…

Récemment, quelqu’un m’a dit :

“En yoga, le rien n’est pas le vide, c’est un espace ouvert pour accueillir la Vie.”

Et je me suis dit :

“En moi le rien n’est pas le vide, c’est un espace ouvert pour accueillir la vie, cette vibration dansante, présente, à chaque seconde…”

Je me suis réjouis d’être un moment ce rien, d’avoir un moment laissé mon passé, oublié mon futur et tous mes tracas, d’être un moment seule, au milieu de moi-même, rien que ça !

Et de connaître ce possible : accueillir la vie… ma nouvelle vie… chaque jour… chaque matin, je laisse naître la vie…

Il est un jardin où les vents soufflent selon ton humeur, où la terre est fertile sans engrais, où le soleil et la pluie brillent, où les arbres te bercent de leur ombre portée vers demain.

Il existe un jardin où tu choisis chaque jour les parfums, les fleurs, les couleurs, les feuillages, les bruits d’eau ou d’oiseaux, l’humidité ambiante, la brise convenant le mieux.

Il est un jardin où les arbres grandissent selon tes soins, ta joie, ton amour. Où ils vivent en paix avec les insectes, les animaux et les changements de temps. Où ils guérissent tes peines, tes soucis, tes errances…

Ce jardin vit d’une seule façon, par ta présence.

Chacun, chacune, est la seule personne à en connaître l’entrée, l’accès des jours de pluie, sans glisser dans la boue du ruisseau, sans se perdre entre les pierres menant à l’abri caché derrière le bougainvillier, ou le saule, ou le chêne ou le sapin des hautes montagnes. Il est ton unique refuge, là où ta vie respire, expire et inspire le mouvement de ta naissance à aujourd’hui.

Parfois tu y danses, parfois tu t’y endors ! Cependant, c’est certain, ce jardin est ton ressourcement, ton souffle, la source de tes mouvements et de tes créations. Grandes ou petites, fébriles ou fortes, permanentes ou éphémères…

Il est agréable de profiter de l’été et de ses jardins grandeur nature pour ouvrir cet espace en soi, pour voir fleurir sa créativité, ses mille et une inventions… des jeux pour les enfants ? Des boissons rafraîchissantes ? Des robes ou des paréos ? Des tacos ? Des musiques ou des objets artistiques, des comédies drôles, des espaces paisibles et reposants, des explorations, des découvertes…

C’est un grand moment pour profiter de ce retour à soi, à son jardin intérieur, en prenant une grande inspiration, chaque fois que c’est nécessaire, que le monde tourne trop vite, que les obstacles s’accumulent, chaque fois que surgit la sensation de perdre pied, de se sentir perdu, de ne plus rien savoir, de n’être plus rien !

Cet espace-là est là uniquement pour toi et, comme la Vie, il se renouvelle infiniment.

L’accueillir, quelle joie de le faire maintenant !
Visite-le, nourris-le, crée-le, embellis-le, invente-le chaque jour…

Tu en récoltes chaque fois les fruits, d’abord de tous petits fruits, un peu acidulés peut-être, puis d’autres, et d’autres encore, jusqu’à vivre ta vie en un verger abondant, cultivé par toi…

Un secret : surtout, garde précieusement « les petits riens » !

Très bel été !

Michèle

Leave a Reply

Your email address will not be published.